EBNG

Toutes les choses que Dieu à preparées

Rencontrer sans cesse des difficultés dans sa vie n’est pas une malédiction. C’est plutôt une incitation à rechercher Dieu. Dieu nous aime et met au devant de nous toute circonstance pour que nous soyons amenés à le louer, non par contrainte, mais en totale liberté.     C’est lorsque nous sommes sauvés que nous pouvons découvrir à travers ces circonstances, les choses préparées par Dieu pour nous ; Et Lui être reconnaissant du fond du cœur. La véritable louange commence à partir de notre Salut.

LA VIE TOURMENTÉE

« Regardes l’œuvre de Dieu : qui pourra redresser ce qu’il a courbé ? Au jour du bonheur, sois heureux, et au jour du malheur, réfléchis : Dieu a fait l’un comme l’autre, afin que l’homme ne découvre en rien ce qui sera après lui. » (Ecclésiastes 7 :13-14)

Avez-vous déjà vu les guirlandes  installées sur les sapins  pendant  la Noël ?  Elles s’allument de façon harmonieuse. Ces ampoules sont connectées en série selon leur couleur. La dernière ampoule utilisée est appelée ampoule bi-métal. Une ampoule bimétallique est composée de deux types de supports métalliques. Ces supports métalliques  sont liés afin qu’ils s’inclinent selon le changement de température. Cela conduit le support métallique à se dilater à différents nivaux. Par la suite, l’un des supports de l’ampoule bimétallique s’incline vers le côté le moins dilaté du métal selon le degré de chaleur. C’est ce concept qui est appliqué aux guirlandes qui illuminent  les sapins pendant la Noël. Dès que l’ampoule (bimétallique) est alimentée par  l’électricité, produisant  ainsi de la chaleur, le bimétal s’incline d’un côté et supprime ainsi l’arrivée de l’électricité. Après le refroidissement du bimétal, comme l’électricité n’alimente plus l’ampoule (bimétallique), elle retrouve son  état initial et l’arrivée de l’électricité est rétablie. Dès que l’électricité est reconnectée, le bi-métal s’incline de l’autre côté suivant toujours la chaleur produite, l’électricité est à nouveau interrompue et le cycle recommence. C’est à travers ce processus de connection et de déconnection que nous pouvons voir les guirlandes clignoter. En outre, si vous regardez attentivement un véhicule, de la façade avant jusqu’à l’arrière, vous remarquerez que les roues forment  légèrement un angle. Cela s’appelle l’ange de goupille central. Il a été fabriqué de cette manière pour permettre aux automobilistes de rouler en changeant de direction. Egalement, la terre forme un angle de 23,5 degrés pour opérer le changement des saisons. Depuis longtemps, le monde court vers des choses bonnes et  parfaites comme le bois de cèdre. Cependant, bien souvent, les meilleures choses proviennent de choses escarpées. Notre vie respecte ce même principe.

UNE ÂME AVEUGLÉE DEPUIS LA NAISSANCE, CONDUITE Á LA VIE SPIRITUELLE

Le livre de Jean, chapitre 9  relate comment un aveugle de naissance a pu recouvrer la vue  après avoir  rencontré  Jésus. La vie de cet homme était grandement tourmentée. Le seul fait d’être né aveugle était considéré comme une malédiction. Les disciples demandèrent  à Jésus si, naître  aveugle était le résultat du péché de l’aveugle  ou  de celui de ses parents. Comme les disciples  la plupart des gens de cette époque désiraient connaître la cause de cette fatalité.

D’ailleurs, si Jésus répondait   que la cause de cette situation provenait du péché de l’aveugle ou de ses parents, les disciples auraient jugé et condamné ; Ce qui n’aurait pas changé l’état de cet homme. Jésus répondit : « Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché ; mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en Lui » (Jean 9 :3). C’est alors qu’il cracha à terre et fit de la boue avec sa salive qu’il appliqua sur les yeux de cet homme et dit : « Va, et lave-toi au réservoir de Siloé ». L’aveugle fit ce que Jésus lui dit et recouvra la vue. Comme Jésus l’avait dit, la  cécité de naissance de cet homme n’était liée à aucun péché. C’était pour que la gloire de Dieu se manifeste en lui. Bien qu’il fût en face de Jésus, cet homme aveugle de naissance ne pouvait le voir. Il est de  même pour nous. Si la lumière se trouve tout près de nous et si nous sommes spirituellement aveugles, nous ne pourrons jamais voir le monde de Jésus. Tout comme il était nécessaire pour Jésus de suivre un processus pour donner la vue à cet aveugle de naissance, les hommes comme nous, qui sont aveugles sur le Monde spirituel avons besoin de suivre un processus pour découvrir le monde. Tout d’abord, Dieu permet que de nombreuses épreuves apparaissent dans notre vie. A travers ces épreuves, nous pouvons constater que nous sommes des hommes parfaitement incapables. Cela nous conduit à rechercher et à rencontrer Jésus pour avoir des yeux de plus en plus ouverts, capables de comprendre le monde spirituel et mener ainsi une vie bénite. C’est pour cette raison fondamental  que, avoir une vie tourmentée n’est pas une malédiction. Bien au contraire, c’est une incitation pour aller de l’avant dans la recherche de Dieu. Et par là, nous pourrons Le louer, Lui qui permet des tourments dans notre vie avec pour but que nous le recherchions dans notre cœur.

TERRIBLEMENT TOURMENTÉ

Anne, la mère du Prophète Samuel était stérile car Dieu avait permis que ses trompes soient bouchées. A cause de cela, elle devait supporter les offenses et les moqueries de sa rivale Peninna. Sa vie était si terriblement tourmentée que même les paroles réconfortantes de son mari telles que : «Anne, pourquoi tu, et ne manges-tu pas ? Pourquoi ton cœur est-il attristé ? Est-ce que je ne vaux pas pour toi mieux que dix fils?» (1 Samuel 1 : 8) ne pouvaient plus l’apaiser.

La vie de Rahab, la prostituée de la Cité de Jéricho était aussi tourmentée. Elle ne pouvait rien espérer du monde dans lequel elle vivait. C’est à ce moment qu’elle a pu découvrir un nouveau monde auquel elle n’avait jamais appartenu.  Elle avait un fervent désir d’appartenir au monde de Dieu. Cela a été rendu possible à travers le peuple d’Israël qui a quitté l’Égypte et traversé la mer rouge. Il a voyagé à travers le désert et a atteint la terre de Canaan par la puissance de Dieu. Lorsque les deux espions entrèrent dans la Cité de Jéricho, elle a pu recevoir une promesse venant d’eux : « Attaches ce cordon de fil cramoisi à la fenêtre par laquelle tu nous fais descendre » (Josué 2 :18). Lorsque le peuple d’Israël s’empara finalement de Jéricho, sa famille et elle furent délivrées. Plus tard, Rahab se maria à Salmon, donna naissance à Boaz et fut bénite pour avoir eu son nom inscrit dans la généalogie de Jésus. Pierre était un pêcheur. Pendant toute la nuit, il travailla d’arrache pied sans prendre de poissons. Sa barque était vide et il était malheureux. Dans cette situation, il reçut dans son cœur  la Parole de Jésus et il fut transformé. Il laissa tomber tout ce qu’il avait et suivit Jésus. Une nouvelle vie commença pour lui en tant que pêcheur d’hommes.

La femme samaritaine rencontra Jésus au puits. Elle menait une vie de culpabilité. Sa vie était tellement tourmentée qu’elle ne pouvait se rendre au puits qu’en milieu d’après-midi pour puiser l’eau. Elle avait eu cinq maris, mais elle n’a pu donner  un sens à sa vie. Jésus vint à elle et résolut tous les problèmes de sa vie en redressant  son cœur tortueux. Ce faisant, elle jeta le vase d’eau et se rendit directement à la ville. Là-bas, elle rendit puissamment  témoignage de Jésus aux habitants devant lesquels elle avait auparavant honte et était remplie de culpabilité.

Léa, la femme de Jacob avait également la vie tourmentée. Jacob aimait uniquement la sœur de Léa nommée Rachel. Rachel était une très belle femme. Jacob travailla sept années pour acheter le droit de marier Rachel. Mais, à cause de la ruse  de son oncle Laban, Jacob prit plutôt Léa pour femme. Il n’aimait pas Léa. Laban a pensé que, s’il ne trompe pas Jacob, Léa ne n’aurait jamais  de mari. Léa a dû abandonner sa fierté et ses pensées et s’est fait passer pour Rachel. Suivant les ordres de son père, elle s’introduisit dans la chambre nuptiale à la place de sa sœur. Le matin, Jacob découvrit qu’il avait été trompé par son Oncle. Il se mit en colère. Mais, il finit par travailler sept ans de plus pour avoir la main de Rachel. Jacob n’aimait que Rachel. Bien que Jacob fût son époux, Léa a dû terriblement souffrir parce que pour Jacob, elle était comme une étrangère. C’est à travers cette vie d’épouse malheureuse que les yeux de Léa fussent ouverts sur le monde spirituel. C’était un monde que les gens ordinaires ne pouvaient découvrir. Son cœur fut connecté à Dieu et elle demeura dans Son monde. C’est pourquoi lorsqu’elle donna naissance à ses fils, elle les nomma comme suit : ‘‘ Ruben : regarde, c’est un fils !’’, ‘‘ Siméon : Dieu m’a exaucé ’’, ‘‘ Lévi : Union’’ et ‘‘Juda : Louange’’. En nommant ses fils de cette manière, elle délivrait par là tous les témoignages de son cœur. Léa ne possédait aucune des qualités que son mari pouvait aimer. Aux yeux des hommes, sa vie était uniquement tortueuse. Cependant, par la grâce de Dieu, elle devint une précieuse femme qui composa l’un des maillons de la pérennisation de la lignée de Jésus. Rachel avait peut-être reçu tout l’amour de son époux Jacob, mais plus tard, elle mourut  en chemin pendant qu’elle mettait au monde son enfant. Elle fut enterrée au même endroit. Tandis que Léa qui n’avait reçu aucun amour venant de son mari a reçu la grâce de Dieu en abondance et fut enterrée au sépulcre d’Abraham.

SI VOUS DESIREZ TROUVER UNE REPONSE Á LA VIE

La Bible mentionne que nos vies sont ‘‘ un échec ’’.Cela signifie que Dieu a permis que nos vies soient tortueuses.

Ecclésiastes 12 :5 mentionne : «Temps où les gardiens de la maison tremblent, où les hommes forts se courbent. ».

         Il y a des hommes qui essaient de redresser leur vie en comptant sur leurs propres capacités. Par contre, d’autres cherchent Dieu, celui qui a rendu leur vie tortueuse. Ce sont ceux qui ont  les yeux spirituels ouverts par la grâce de Dieu et qui  comprennent que leur vie tortueuse vient de Lui. Ces derniers sont ceux qui arrivent à donner un sens  à leur vie. Par conséquent, la malédiction, ce n’est pas une vie tourmentée et tortueuse. C’est un cœur qui ne se tourne pas vers Dieu. Si nous rencontrons finalement Dieu, nous trouverons absolument les raisons cachées qui sont à la base de notre  vie tortueuse.

LA RAISON POUR LAQUELLE LA MACHINE A FINI PAR M’ENNUYER

Il y a quelques années, j’ai eu un réveil (montre) pas comme les autres. Ce  réveil n’avait ni un aspect d’homme ni celui  d’un animal. Il avait un drôle d’aspect. Il était vraiment bizarre. Je ne pouvais m’empêcher de rire lorsque je le regardais. Je m’endormais en réglant l’alarme afin de me réveiller tôt le matin. A cette époque, j’étais très jeune. Aussi, dès que je m’endormais, je plongeais dans un sommeil  profond à tel point que me réveiller était difficile. Tôt le matin, le réveil, comme un ange me parlait avec une voix basse, douce et limpide : « Lève-toi s’il te plait ! ». Si je ne réagissais pas,

l’alarme  répétait  par intervalles réguliers : « Lève-toi s’il te plait ! ».  Après quelques tentatives, si je n’avais toujours pas de réaction, elle (l’alarme) s’exprimait d’une voix coléreuse de plus en plus forte jusqu’à devenir bruyante et agaçante comme une cloche: « Lève-toi s’il te plait ! Lève-toi s’il te plait ! ». Pendant qu’elle hurlait ses yeux brillant d’une lumière rouge intense s’ouvraient et se refermaient. Ses cornes sur sa tête entraient et sortaient et son corps changeaient de couleurs comme une répugnante maladie de peau. Ses mains et ses pieds faisaient de grands vilains gestes et ses roues sortaient et le faisaient pivoter sur lui-même avec un bruit assourdissant. Quelque soit la profondeur de mon sommeil, je n’avais  d’autre choix  que  de me réveiller. Ensuite, lorsque j’appuyais la tête du réveil, dès que je me réveillais, sa voix changeait, devenait plus douce et disait : « Passes une belle journée aujourd’hui ! » et il  fermait ses yeux rouges, faisait entrer ses cornes et devenait  tout calme dans son coin. Après avoir eu cet instrument, je faisais confiance à mon réveil pour me lever. Même s’il m’arrivait de me réveiller juste après la douce voix qui disait : « Lève-toi s’il te plait ! », je restais couché dans le lit pour voir le réveil se mettre dans tous ses états. J’aimais voir toute la chambre dans cette atmosphère chaotique. Ensuite, sourire aux lèvres, je frappais la tête de cette montre hilarante et je me levais du lit. Cependant, ces matins gais ne durèrent pas très longtemps. J’ai très vite fini par m’ennuyer de ce réveil. Ce n’était rien de plus qu’une machine qui ne possédait aucune émotion et qui était programmé pour agir de la sorte répétant inlassablement les mêmes vieux sons.

La beauté qui ne vient pas du cœur se transforme facilement en ennui.

J’ai passé plusieurs années de ma vie scolaire dans un internat. A cette époque, comme alarme pour mon réveil le matin, j’écoutais toujours le titre ‘‘Under the Double Eagle ’’ de John Philippe Souza. Lorsque j’ai entendu cette musique pour la première fois, mon corps tout entier était envahi de sensations fortes produites par son rythme gai. Chaque jour, je sautais de mon confortable lit et commençais une radieuse journée. Malheureusement, cette musique qui au début était si mélodieuse a fini aussi  par devenir celle que je détestais le plus. Finalement, je me bouchais les oreilles dès que je l’entendais et mon plus grand désir était qu’elle s’arrête. Mon seul vœu était : « Existe t-il un moyen pour éviter d’entendre cette musique »        Regardons un sourire sur le visage d’un enfant portant une couche, le nez qui coule, mordant un cookie et donnant le reste à son père tout en marmonnant avec une prononciation imparfaite : « Papa, tiens, mange » ! Cette scène nous donne la joie n’est-ce pas ? N’êtes-vous pas satisfait lorsque vous aimez une personne qui possède un cœur comme celui d’un petit enfant ? N’êtes vous pas satisfait lorsque vous ressentez profondément ce cœur ?

IL NOUS A OFFERT LA LIBERTÉ SANS RIEN EXIGER

Dieu nous a donné la vie pour nous montrer Son Amour. Mieux, Il créa un cœur en l’Homme afin de partager avec lui Son Amour. Il prépara également de nombreuses choses pour nous. Ainsi, nous avons la possibilité d’exprimer notre volonté et ressentir ce qu’est notre existence parce que nous avons un cœur qui raisonne par le biais d’émotions. Dieu ne nous a pas donné une vie semblable à celle des robots qui se déplacent uniquement selon un programme enregistré. De plus, lorsque nous recevons Son Amour, Il n’exige aucun Amour en retour venant de nous. Cependant, Il désire que nous l’aimions naturellement (sans contrainte) du plus profond de notre cœur. Il donna donc à l’homme une liberté totale. Selon ce même principe de Dieu, Satan ainsi que l’arbre de la connaissance du bien et du mal existait également dans le Jardin d’Eden. Selon la liberté qui lui avait été offerte, le premier homme Adam avait le choix entre suivre et aimer Dieu ou aller contre Lui et tomber dans le péché. Malheureusement, bien que  l’Être humain ait été crée pour recevoir l’Amour de Dieu et posséder une si grande liberté, il s’est égaré. Plutôt que de Lui répondre par l’Amour et la louange, l’Homme a désobéit, a péché et s’est éloigné de Dieu avec cette liberté qu’il a reçue.

LES CHOSES QUE DIEU A PREPARÉES

Dieu nous a crée afin que nous Le glorifiions. De nombreux dictateurs dans l’histoire de l’humanité ont conduit les hommes à les adorer (vénérer). Ces dictateurs  n’étaient rien de plus que de simples Êtres humains imparfaits. Ils ont fabriqué l’histoire de leurs ancêtres sur mesure, tenu secret leurs vies privées et fait un lavage de cerveau à l’humanité. Aussi ridicule que cela puisse paraître, avec le pouvoir et la force, ils ont entrainés l’humanité à les adorer comme des dieux. Néanmoins, lorsque le sujet d’adoration devient Dieu (le Dieu Tout Puissant), cela change complètement les données. Pourquoi ? Parce que Dieu est Parfait et l’Être le plus Excellent et digne de louanges.

Comme une personne insensée, il m’arrivait de penser à certaines choses ridicules : « Diantre ! Pourquoi ne sommes-nous pas simplement nés au Ciel afin de mener une vie éternelle ? Toutes les choses telles que la tentation, le péché, la corruption, la loi, le jugement, Christ, l’Evangile, la repentance et la Foi ne nous auraient posés aucun problème et nous rencontrerions Dieu paisiblement. » .Tout comme je m’illusionnais sur le fait que la Terre sur laquelle je vis était le centre de l’Univers chaque fois  que je regardais les étoiles illuminer ce Ciel profondément obscur pendant la nuit, de même les hommes s’imaginent que la Vie peut-être définie selon une théorie. Nous nous bornons à imaginer que la terre est le centre de l’Univers plutôt que de chercher à comprendre pourquoi Dieu a créé la terre et à quel fin. Un Amour qui ne confère aucune faveur n’a pas de sens. La Liberté demeure juste un concept imaginaire pour une personne qui n’a pas été emprisonnée. L’Obéissance qui provient d’une obligation de soumission n’est pas une vraie obéissance. Un mot de remerciements ou une joie est juste éphémère  pour une personne qui n’a pas été confronté à une situation de souffrance ou qui n’est pas encore tombée dans une spirale de désespoir. Dieu est Amour. Par conséquent, Il nous aime et nous a offert une opportunité de l’aimer en retour. Dieu est éternel. Il a donc préparé un Royaume Eternel pour ceux qui reçoivent et acceptent Son Amour. Dieu a préparé tant de choses pour nous afin que nous vivions un bonheur éternel dans le Royaume des Cieux ! La Terre, la Liberté, le Péché, la Corruption, le Salut, l’Evangile, la Foi, l’Eglise et le Saint-Esprit font partie de ces choses. Bien qu’elles soient temporelles, ces choses  nous permettent de vivre sur cette terre. Elles nous permettent de découvrir le cœur de Dieu et de ressentir son Amour et Sa protection. C’est seulement à ce prix que nous pouvons uniquement louer Dieu.

 

LA VRAIE LOUANGE COMMENCE A PARTIR DU SALUT

 

Le peuple d’Israël avait perdu tout espoir  lorsque, poursuivit par l’armée d’Egypte, il s’est trouvé face à  la mer rouge. L’armée  de pharaon avait  pour  mission de capturer et de ramener les Israélites en Egypte. Cependant, Dieu  permit au peuple d’Israël de traverser miraculeusement la Mer Rouge pour lui montrer qu’Il ne l‘avait pas seulement  délivré de

l’esclavage en Egypte, mais qu’il avait préparé aussi, toute chose pour sa survie dans le désert. Il a accompli une multitude d’œuvre dans la vie des israélites qu’aucun homme n’aurait pu imaginer. Il fit sortir de l’eau à boire d’un rocher fit  descendre tous les matins la manne du ciel, pour les nourrir durant la traversée du désert pour  Canaan. Les israélites commencèrent  cette odyssée selon la volonté de Dieu, mais ils ne savaient ni ce que Dieu avait préparé pour eux ni s’ils avaient foi en Lui. C’est pourquoi, ils se plaignaient sans cesse à Dieu et à Moïse bien qu’ils avaient auparavant traversé la  mer rouge en marchant  au milieu de l’océan sur une terre ferme. Ils furent également témoin de l’engloutissement de l’armée d’Egypte lorsque la mer se referma sur elle-même. A cet instant là, ils ne pouvaient s’empêcher de louer Dieu en voyant leurs anciens maitres punis par Lui.     Dans le livre d’Exode chapitre 15, la Bible nous parle d’un cantique chanté par les israélites. C’était un chant de louange à Dieu. Ce chant a naturellement jailli de leur cœur juste après avoir traversé la mer rouge par la puissance de Dieu. Dans le Nouveau Testament, dans le livre de 1 Corinthien 2 :9, il est écrit : « Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment ». Il en est de même pour nous. Tout comme les israélites, nous sommes dans les ténèbres sans aucune foi. Quand nous sommes confrontés à des épreuves, nous sommes incapables de comprendre ce que Dieu a préparé. Cependant, dès que nous découvrons les choses qu’Il a préparées, notre cœur s’ouvre et nous le glorifions.

C’est tout particulièrement  le cas lorsque nous recevons l’Evangile qui affranchi. De nombreuses questions de la vie qui ne pouvaient trouver de réponse pendant que nous vivions  sous le péché, pouvaient désormais être comprises. C’est pourquoi, nous louons Dieu car il nous a conduits fidèlement pour nous emmener au Salut. La vraie louange commence donc à partir du Salut. « A la louange de la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé» (Ephésien 1 :6).  « Lequel est un gage de notre héritage, pour la rédemption de ceux que Dieu s’est acquis, à la louange de sa gloire » (Ephésien 1 :14).

Lorsque nous achèverons notre voyage sur terre, nous entrerons dans Son Royaume Eternel avec un corps ressuscité et nous pourrons comprendre toute chose. A travers sa Sagesse, nous comprendrons avec précision  son œuvre pour produire en nous une vie qui devait venir uniquement de Lui. Sa gestion profonde de la Vie, depuis la création jusqu’à la fin du monde  sera comprise. Finalement, nous arriverons à voir la gloire qui fut préparée pour nous dans le Ciel. La souffrance et les larmes seront oubliées, et en compagnie des anges nous dirons continuellement : « Gloire à Dieu ! ». Nous serons reconnaissant uniquement à Dieu et Le louerons éternellement du plus profond de notre cœur.

 

 

 

 

« Le peuple que je me suis formé publiera mes louanges » (Esaïe 43 :21)   AMEN. /.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *