EBNG

Les humains, des êtres égarés

Dans les écritures, Dieu nous recommande de ‘‘ Le connaître ! ’’. Lorsque nous arriverons à connaître Dieu exactement,  nous serons à mesure de croire et de nous confier entièrement à Lui. Les hommes qui marchent selon leurs propres voies ne connaissent pas Dieu. C’est pourquoi, ils s’efforcent pour mener leur vie selon  leur propre dessein et ne peuvent voir les choses que Dieu a préparées pour eux. Si un homme découvre réellement comment il est à travers la Bible, il reconnaîtra  qu’il  s’est trompé et recevra la grâce d’abandonner ses propres voies.

LA GARANTIE ET LE SERVICE APRÈS-VENTE

Avant de créer les hommes, Dieu connaissait déjà les faiblesses du genre humain. Dieu savait également  qu’il tomberait dans le péché et se séparerait de Lui. Il a donc planifié d’envoyer un sauveur pour  que nous recevions la rémission du péché et que nous vivions éternellement dans le Royaume des Cieux avec Lui. Depuis que Dieu a créé l’Homme, Il prend l’entière responsabilité sur toute chose venant de l’homme. Ceci est la plus grande de toutes les garanties. Elle est infiniment plus grande que le service après-vente  offert par les Compagnies d’automobiles ou d’électroménagers après la vente de leurs articles.

L’Homme est faible par nature et il ne peut que tomber dans le péché toutefois qu’il est tenté. Mais, il y a une chose que nous devons comprendre. Nous avons besoin de comprendre  que Dieu nous a crée à Son image et que nous sommes dans Sa volonté. Notre faiblesse ne peut être une raison pour nous effondrer et pour ne plus nous relever ou nous laisser entraîner dans une spirale de péché et devenir complètement étranger à Dieu. Nous devons être dans la condition pour rencontrer Dieu et demeurer continuellement dans Sa grâce.

Dieu créa l’Être humain par Son Éternelle Volonté. C’est pourquoi dans l’œuvre de la création, la garantie de Dieu y est comprise.

                 «Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou ? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père. Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés » (Matthieu 10 :29-30)

Nous ne nous connaissons pas parfaitement nous-mêmes, mais Dieu connaît parfaitement chaque périmètre de notre Être. Il connaît exactement le nombre de nos cheveux qui tombent et poussent quotidiennement. Dieu qui nourrit les  oiseaux du ciel et fait croître la fleur de lis dans les champs, a préparé une multitude de choses pour l’Homme qu’Il a créé spécialement pour Sa gloire. De plus, il prend l’entière responsabilité de tout ce qui vient de l’homme.

Parce que l’homme ne Le connaît pas exactement à cause de son manque de foi, il mène sa vie en se posant des questions du genre : « Pourquoi suis-je né dans telle famille ou dans tel pays ? Pourquoi suis-je né ainsi ? Pourquoi n’ai-je pas eu une autre personnalité ? Pourquoi suis-je envahi par de telles choses ? Pourquoi Dieu a t-il fait les choses de cette manière ? »

Dans les Ecritures, Dieu nous recommande de ‘‘ Le connaître ! ’’. Lorsque nous arriverons à connaître Dieu exactement,  nous serons à mesure de croire et de nous confier entièrement à Lui. Les hommes qui marchent selon leurs propres voies ne connaissent pas Dieu. C’est pourquoi, ils s’efforcent pour mener leur vie selon  leur propre dessein et ne peuvent voir les choses que Dieu a préparées pour eux.

LES PREMIERS VÊTEMENTS  DE L’HUMANITE

Nous savons qu’Adam et Eve se firent des vêtements de feuilles de figuier juste après avoir commis le péché. Après que le premier problème, qui est d’ailleurs le plus grand de l’histoire de l’humanité, apparut, les hommes se firent des vêtements en feuilles de figuier et couvrirent leur honte par leur propre moyen. En lieu et place, ils auraient pu aisément demander l’aide du Créateur qui les a formés, et Dieu aurait pris l’entière responsabilité  de leurs actes. Plutôt que de prendre le chemin de la grâce en avouant leur faute à Dieu et Le laisser prendre la charge de cette faute, ils  prirent le chemin par lequel ils deviendraient les maîtres de leurs vies et chercheraient à trouver eux-mêmes une solution comme s’ils étaient orphelins.

Cela est semblable à un nouveau-né qui, sans l’aide de ses parents, ne peut nullement contrôler son propre corps et se nettoyer lui-même après avoir déféqué. Imaginez à quoi cela ressemblerait de voir  un bébé se nettoyer lui-même. Plus il essaierait de se nettoyer, plus il se salirait.  Après qu’Adam et Ève eurent mangé le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, ils connurent le bien et le mal. Ils se firent des vêtements en feuilles de figuier  pour  couvrirent  leur honte. Cependant, même après avoir portés ces vêtements, ils ne pouvaient cacher leur honte. Alors, ils se cachèrent derrière le figuier. Dieu vint vers Adam et Ève (qui se cachaient devant sa face) et il maudit le serpent, l’homme et la femme ainsi que la terre : «… Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière ». (Genèse 3 :19) .Cette Parole signifie que tout être qui vient de la chair se nourrira de chose provenant de la terre, suera et peinera toute sa vie et retournera d’où il est venu. Ceci est la destination finale de la chair.

Après cela, Dieu confectionna des vêtements en peau d’animaux et habilla Adam et Ève. Adam et Eve ont dû être terriblement effrayés d’entendre la malédiction de Dieu à cause de leur péché. Eux, qui n’avaient  jamais  vu la mort de la chair jusqu’à lors, ont été  témoins de la mort d’un animal qui n’avait commis aucune faute. C’était horrible de voir un animal saigner et agoniser jusqu’à la mort devant leurs yeux. Ils ont pu  parfaitement  réaliser  combien effrayant était la conséquence du péché. Par la suite, Dieu dépouilla Lui-même l’animal, fit des vêtements à l’aide de sa peau et les habilla.

Bien que ce fût Adam et Eve qui avaient péché, c’est un animal qui n’avait rien fait qui fut tué à leur place. A l’aide de sa peau, Dieu habilla Adam et Ève et cela, à travers le cours du temps montre  comment Jésus Christ serait cloué sur la croix dans le futur. Adam et Eve, en vivant couverts des vêtements confectionnés par Dieu avec la peau de l’animal qui signifie la fin de la malédiction, ont clairement vu que Dieu ne les a pas abandonnés dans le péché. Il les a délivrés sans tenir compte de leur péché. Ceci est l’œuvre que Dieu accomplit parce qu’il est notre garantie.

LES VOIES DE CAÏN

La quête des Êtres humains est de devenir comme Caïn, la personne mentionnée dans le chapitre 4 de  la Genèse. L’agriculture n’est pas une chose facile, même à notre époque moderne. Mais, Caïn était une personne qui avait la capacité de cultiver une terre maudite et en tirer du fruit, même si cette terre ne pouvait que produire des ronces et des épines. Pendant qu’il n’y avait aucune technologie agricole ni des outils appropriés ni même de la bonne graine, il lutta contre cet environnement  impétueux pour recueillir de bons fruits. En examinant ce fait, nous voyons simplement  que Caïn était robuste, travailleur et possédait la sagesse. Il était peut-être difficile pour  l’homme de vivre sur une terre aride après avoir été chassé d’Eden mais, loin de se plaindre de cette condition ou de tomber dans le désespoir, Caïn surmonta cette Nature par un solide mental. Il aurait pu aisément être appelé le héro de  cette génération.

Lorsque Caïn rentra à la maison avec un sourire lumineux les mains chargées des fruits de la terre, tout homme l’aurait envié. « Caïn ! Tu es vraiment grand ! ». Alors, Caïn pensait : « Ils apprécient tous mes efforts. C’est un travail difficile, mais je dois continuer à labourer ainsi, nourrir les gens autour de moi et toujours vivre heureux après. Dieu, je te remercie ! » .Ensuite, il donna les meilleurs fruits de sa récolte comme offrande à Dieu.

La plupart des hommes aspirent à devenir comme Caïn qui était quelqu’un qui ne se soumettait pas aux circonstances, mais qui surmontait les épreuves. Ils veulent être reconnus comme des gens exceptionnels comme lui (Caïn). Les gens ne veulent pas devenir comme Abel. Abel était considéré comme un homme sans aucune qualité propre. Ils pensent qu’Abel n’aimait que se contenter des bénéfices du labeur de son frère et recevoir les bénédictions par ‘‘grâce’’ comme un clochard. Ils ne préfèrent que se contenter d’offrir les fruits de leur dur labeur aux autres comme Caïn. Caïn pouvait sincèrement être appelé homme remarquable. Il n’était pas un homme ordinaire de ce monde. Il était un exemple pour les gens et tous le considéraient comme un homme important. A leurs yeux, Caïn était une personne de caractère et de volonté, pareille à un homme qui gagne une médaille d’or au Marathon, le chouchou des Jeux Olympiques.

UNE PERSONNE QUI MARCHE SUR LES TRACES DE CAÏN N’A JAMAIS REÇU LA GRÂCE

Les gens qui suivent les traces de Caïn et qui adorent  Dieu  avec les belles choses provenant des hommes, ne savent pas pourquoi l’offrande de Caïn a été rejetée et que celle d’Abel a été acceptée par Dieu. L’offrande d’Abel était composée d’agneau et de sa graisse. Cette offrande était facile à préparée et ne nécessitait pas un grand effort.

En outre, les gens ont peut-être pensé qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas avec Dieu. Si Dieu connaît tout, pourquoi donc avoir maudit Esaü qui plaisait à son père parce qu’il était un grand chasseur et un grand cuisinier et avoir bénit Jacob par l’aide de sa mère ?

Jésus a dit : « Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. » (Matthieu 5 :20) ; Au voleur sur la croix à côté de lui, Jésus dit : « Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis » (Luc 23 :43).Cela a été pendant longtemps un sujet de questionnement pour moi. Bien que les voies de Caïn, d’Esaü, des Scribes et des Pharisiens sont celles qui motivent les gens, la Bible montre que seul Abel et non Caïn, seul Jacob et  non Esaü, le voleur sur la croix à côté de Jésus et non les scribes et les Pharisiens ont reçu les bénédictions. Jésus réprimandait les scribes et les pharisiens qui s’efforçaient pour accomplir la loi et adorer Dieu de tout leur cœur. Jésus était proche des pécheurs et des publicains, ceux-là qui étaient  méprisés  par les gens dans ce monde et Il devint leur ami, leur Sauveur. C’est pourquoi Jésus devint une pierre d’achoppement sur le sentier qui faisait trébucher les hommes marchant  sur les traces de Caïn.

La plupart des gens n’aime pas se tenir devant Dieu parfaitement à travers Sa grâce. Ils veulent plutôt s’améliorer et faire montre des qualités qu’ils peuvent posséder en eux. Ils veulent mener une vie qui apparaît bonne aux yeux des hommes et qui en même temps plaire à Dieu. Ils sont  ceux qui  suivent la voie de Caïn. Les gens qui suivent la voie de Caïn méprisent les voies de la grâce de Dieu  et ne peuvent jamais emprunter le chemin de Dieu.

PAREILLES AUX ÉTOILES QUI BRILLENT DANS LE CIEL  PENDANT LA NUIT

Si un homme ne reçoit pas la Parole de Dieu, il croira qu’il est juste de mener sa vie en suivant uniquement ce qu’il voit comme correct. De nombreuses personnes soutiennent qu’elles croient en Dieu. Cependant, il n’en existe pas beaucoup qui s’abandonneraient, rejetteraient leurs propres voies pour établir Dieu et marcher dans Sa voie. Élever une personne à une certaine position sans même quelle aie renoncé à elle-même, en cachant sa vie par des bonnes Paroles de Jésus, cela s’appelle religion.

Les étoiles sont invisibles pendant le jour à cause de la lumière vive du soleil. Elles ne sont clairement visibles que pendant la nuit à la faveur de l’obscurité. Par conséquent, dans la vie d’une personne dont les propres voies sont droites, Dieu ne peut être visible. Dieu nous conduit premièrement à  abandonner nos propres voies afin de nous offrir la bénédiction qui demeure dans le monde spirituel, c’est-à-dire dans les Cieux. Il nous montre alors les voies qu’Il a préparées pour nous. Tant qu’un homme pensera que ses propres voies sont correctes, il sera incapable de les rejeter. Cependant, si un homme s’examine lui-même à travers la Bible, il découvrira qu’il est dans l’erreur et recevra la grâce de rejeter ses propres voies. C’est à ce moment qu’il commencera à comprendre ce que Dieu a préparé pour lui. Les hommes qui n’ont pas leur propre voie autorisent Dieu à devenir leur voie.

LES HUMAINS PRÉFÈRENT LES CHEMINS TORTUEUX

Les israélites furent  sauvés de l’Egypte alors qu’ils y étaient comme esclaves. Cependant, ils ne connaissaient pas la vraie signification  du  Salut. Au cours de leur exode, après la traversée de la mer rouge, ils glorifièrent Dieu. Mais, lorsque survenaient des difficultés, les israélites blâmaient Moïse. Dans leur cœur, les fondements solides de l’existence de Dieu n’y étaient pas. Ils pensaient encore à l’Égypte.  C’est pourquoi, dès qu’une situation se présentait à eux, ils soupiraient après l’Egypte. Ils s’imaginaient que Dieu les avait forcé à sortir d’Egypte pour les faire souffrir dans le désert afin de les faire mourir.

Dieu délivra les israélites d’Egypte et les guida à travers le désert jusqu’à la terre promise : Canaan. Dieu voulait établir une Nation forte, qu’Il pourrait diriger pour manifester Son nom à toute les nations. Dieu a établi en perspective un plan qu’il nous révèle parfois, tandis que d’autres fois, Il nous tient par Sa puissante main et nous conduit sans explication. Cette volonté de Dieu Tout Puissant est permanente  et ne change jamais. Dieu nous permet de réussir et d’échouer. Il nous élève et nous rabaisse également. Puisqu’il est la Vérité, si nous sommes séparés de lui, nous sommes également séparés de la Vérité. Ses voies sont droites et toutes les autres sont tordues.

CES HOMMES QUI ONT CONSTRUIT LE VEAU D’OR

Les israélites ne furent pas conduits jusqu’à Canaan pour avoir eu la foi et reçu  le cœur de Dieu. C’est uniquement

par la grâce de Dieu qu’ils furent sauvés du terrible territoire d’Egypte. Un nouveau type de désir charnel qui languissait après une vie meilleure a surgit en eux. Ce désir avait disparu lorsqu’ils étaient sous la  domination de Pharaon. Ils n’aspiraient pas au monde spirituel de Canaan, mais à une vie de désirs prospères et libéralisés. C’est cet état d’esprit qui les poussait à glorifier Dieu lorsque de bonnes situations se présentaient  à eux et à Le blâmer quand les difficultés surgissaient.

Comme conséquence, cet état d’esprit les amena à fabriquer un veau d’or comme nouveau Dieu. Ils abandonnèrent Dieu pendant que Moïse était sur le mont Sinaï pour recevoir les Dix Commandements. C’était une manière pour eux d’exprimer fièrement : « Nous ne pouvons plus suivre Moïse ! Nous sommes également fatigués d’être conduits par Dieu et de souffrir dans ce désert ! Dorénavant, nous nous dirigerons nous-mêmes ! » C’était une révolte contre Dieu.

Le dieu que les israélites désiraient vraiment était celui qui agit comme un veau. De tous les animaux, il n’en existe pas beaucoup qui soient aussi loyaux et qui se sacrifient pour les hommes que les vaches. Pendant toute leur vie, elles servent leur propriétaire de tout leur cœur .Même après leur mort leur chair et leur peau servent entièrement aux hommes. Le Dieu que les Israélites recherchaient n’était pas ce Dieu qui les conduisait, mais le dieu qui servait tout le temps leurs désirs.

EGARÉS ET ERRANTS !

« Je veux être sauvé, s’il te plait aide moi ! » Beaucoup souhaitent vraiment recevoir le Salut. Tout Être humain descendant d’Adam est né sous le péché. C’est pourquoi, il finit par pécher toutefois que la puissance du péché est activée en lui. Bien que les gens mènent leurs vies en étant leurs propres maîtres, ils ne souffrent  pas vraiment du péché. C’est pourquoi, ils ne sont pas nombreux à se faire du souci bien que Dieu n’existe pas dans leur vie.  Dieu rend notre cœur saint à travers le Salut que Jésus a accompli et lorsque nous permettons à  Christ d’entrer dans notre cœur en tant que Roi. Il permet que cela se produise pour ceux qui désirent que le Seigneur devienne Roi dans leur cœur parce que leur vie n’est que malédiction. Cependant, à cause de l’existence du péché dans leur cœur,  la sainteté de  Jésus  est  bloquée et   ils ne peuvent la recevoir. Le Salut ne mène pas à la foi, mais c’est le point de départ à la manière de mener sa vie dans la foi.

Malheureusement, nombreuses sont les personnes qui veulent juste se libérer de la douleur du péché à cause du nombre considérable de souffrances et de peines engendrées par le péché. Lorsque nous examinons le cœur des hommes qui veulent recevoir le Salut, nous découvrons souvent qu’ils ne veulent pas vivre en étant liés à Jésus. Recevoir la rémission du péché et accepter Christ n’est pas un choix pour vivre librement. La rémission du péché est le chemin pour accepter Jésus, c’est laisser le trône de notre cœur entre les mains de Jésus après L’avoir accepté et reçu le Salut. Désirer recevoir le Salut, c’est inviter Jésus à devenir notre Roi et permettre à ce Roi de gouverner notre vie parce que nous ne pouvons nous-mêmes exercer proprement les fonctions de roi.  De plus, recevoir le Salut, c’est être libéré du péché et avoir préparé le trône de notre cœur pour Jésus. Par conséquent, après le Salut, il est nécessaire de remettre ce trône à Jésus afin qu’Il puisse le diriger en tant que Roi.

SE RENDRE OU PÉRIR, IL N’Y A QU’UN SEUL CHOIX

La foi n’est pas semblable à l’image d’un sale bouc qui s’efforce pour devenir propre et intelligent. Les Êtres humains ne sont que des humains. C’est pourquoi, peu importe combien ils s’efforcent, ils ne pourront jamais aller au-delà des limites des humains. Notre bonté ou notre sagesse peut sembler bonne ou correcte devant les hommes, mais elle ne peut pas atteindre la bonté et la sagesse de Dieu. Aux yeux de Dieu, une personne qui parait bonne et avisée parmi les hommes n’est qu’un simple Être humain. Rechercher la beauté en nous-mêmes et la développer ne sera jamais agréable à Dieu. En effet, à mesure que nous nous efforçons nous-mêmes pour nous améliorer, nous ne pouvons que prendre le chemin opposé à la grâce de Dieu et nous séparer de Dieu pour toujours.

Avant de construire une Tour, nous devons estimer le coût et savoir si nous pouvons achever le projet avec ce que nous possédons. Si les estimations ne correspondent pas, nous ne devons même pas commencer. De même, avant de commencer une guerre, nous devons connaître le nombre de soldats dans les rangs de l’ennemi et les armes qu’ils possèdent pendant qu’ils sont encore loin. De plus, nous devons cerner le nombre de soldat que nous avons et examiner leur force. Nous devons ensuite estimer si de cette guerre, nous sortirons victorieux ou non. S’il n’y a aucune victoire en vue, il est nécessaire de nous rendre.

Capituler ou commencer la guerre sont deux attitudes totalement différentes. La Foi suit le même principe. Nous devons premièrement évaluer  ce qu’est la Justice de Dieu dont nous avons besoin et nous demander si notre effort est à mesure de rencontrer cette Justice. Ensuite, en nous découvrant incapables, nous devons lever le drapeau blanc en signe de capitulation. C’est semblable à la technique de capitulation utilisée dans l’armée et l’abandon de toute résistance. Nous devons également rejeter la pensée qui nous incite à compter sur le peu de force qui nous reste et nous résigner à demeurer uniquement sous la grâce de Dieu.

MA PROPRE VOIE EST REJETÉE AU PROFIT  DE CELLE DE DIEU, MA PROPRE JUSTICE

EST REJETÉE  AU PROFIT DE LA JUSTICE DE DIEU

Le pécheur, trompé, est conduit à suivre son propre chemin en rejetant les voies de Dieu. Pour établir sa propre justice, il rejette la justice que Dieu a minutieusement préparée de tout son cœur pour lui. Les israélites se sont détournés de Jésus à cause de leur propre zèle. Un grand nombre de personnes s’efforcent pour être agréables à Dieu en se servant des bonnes choses venant d’elles-mêmes, comme l’a fait Caïn. En plus, ces personnes considèrent leur foi comme fervente. Les gens se rehaussent avec ces choses qui paraissent bonnes aux yeux des autres, exactement comme les évolutionnistes qui stipulent que les grands animaux que nous voyons sont le résultat du développement de minuscules entités. En pensant ainsi, ils pensent être à mesure de devenir  des personnes qui n’ont pas besoin de Jésus. C’est pourquoi ils conçoivent  qu’il n’est pas nécessaire pour eux de se repentir.

La foi n’est pas le fait d’approcher lentement et difficilement la justice de Dieu par l’amélioration de notre propre nature. Bien au contraire, c’est de comprendre que le peu de justice que nous possédons nous-mêmes ne nous sera d’aucune aide lorsque nous comparaîtrons devant Dieu. En découvrant ceci, nous rejetons le cœur de compter sur nous-mêmes. La vraie repentance, c’est donc de comprendre que sans la grâce de Dieu, nous ne sommes rien. C’est uniquement par cette voie que les hommes peuvent mettre fin à leur propre justice et se soumettre totalement à Dieu. C’est ainsi que l’on peut rejeter sa propre voie et ses propres projets et marcher dans celle de Dieu. /.

AMEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *