EBNG

L’aspect extérieur et l’aspect intérieur de l’être humain

LE LOUP AFFAMÉ

Il y a quelques années, un fait était apparu dans les journaux à propos d’un taximètre qui frappait et abusait physiquement de ses clientes. Il abusait sexuellement d’elles et il prenait ensuite des photos qu’il collectionnait dans un album. Lorsque les policiers l’ont épinglé, ils ont découvert des photos d’au moins 80 femmes à qui il avait fait subir des sévices sexuels. De l’extérieur, ce taximètre était la personne indiquée pour conduire sain et sauf les gens à leur destination. Mais, c’était un détraqué, un loup affamé de l’intérieur, un sale et méprisable personnage. Lorsque nous voyons une telle chose, nous découvrons qu’une personne peut ne pas apparaître comme tel de l’extérieur, mais sa vraie personnalité intérieure peut être semblable à un loup affamé. Nous vivons chaque jour en regardant uniquement l’apparence de l’homme. Cependant, si nous découvrions et comprenions ce qui était  réellement à l’intérieur de l’homme, continuer à vivre dans ce monde ne serait pas aussi aisé.

Il y a l’histoire d’un pêcheur qui pêchait régulièrement dans la rivière .Un héron blanc venait très souvent se poser soit sur sa tête soit sur son épaule pour lui tenir compagnie. Toutes les fois qu’il retournait à la maison, il racontait sa journée de pêche à sa femme et lui parlait de ce héron qui lui tenait compagnie. Un jour, sa femme lui dit : « Pourquoi n’emmènerais-tu pas l’un de ces hérons avec toi ? De grâce, demain ramène un à la maison.  »  Le jour suivant, le pêcheur se rendit  à son lieu de pêche, déterminé à rapporter un héron chez lui. Mais, aucun héron n’est venu, comme s’ils avaient lu dans les pensées de cet homme.

Si nous étions à mesure de voir l’intérieur du cœur d’un homme comme ces hérons, nous ne pourrions sous aucun prétexte louer ou complimenter les hommes. Nous louerions le Seigneur uniquement. De même, si nous pouvions  découvrir ce qui était à l’intérieur de nous, nous serions probablement devenus fou. Nous nous serions tenus devant Dieu avec un cœur identique à celui qu’avait l’enfant prodigue lorsqu’il retournait à son père. Et si nous ne nous tenions pas avec ce cœur devant Dieu, nous aurions compris que nous ne recevrions pas Sa grâce. Malheureusement, les gens sont trompés par leur apparence extérieure et ne perçoivent pas ce qui existe  réellement à l’intérieur d’eux.

Il existe une machine appelé PSD capable de mesurer les éventuels microbes que peut contenir une eau. En surface, l’eau semble claire comme une eau filtrée ou une eau courante. Cependant, en mesurant cette eau à l’aide du PSD, l’eau réellement filtrée est de loin beaucoup plus saine. De même, vu de l’extérieur, beaucoup de choses semblent identiques. Mais, prises individuellement, lorsque nous les examinons attentivement, nous découvrons un nombre impressionnant de différences. Les hommes sont pareils de l’extérieur. Il existe des hommes qui semblent être à mesure de vivre sans lois. Mais, si nous les examinons de l’intérieur, nous découvrirons que ces personnes sont remplies de mauvaises pensées et du désir d’être au dessus de tous les autres.

Lorsque nous prêchons l’Evangile à ceux qui ne sont pas encore nés de nouveau, eux également semblent capables de vivre sans la loi. Mais nous attirons l’attention sur l’état  immonde et coupable de leur cœur. Même parmi ceux qui sont sauvés, en apparence, ils semblent  aimer Dieu et Le servir avec diligence, mais dans leur cœur, ils se servent eux-mêmes. Ils sont  rebelles à Dieu et ils n’ont pas la foi. C’est la raison pour laquelle nous ne pouvons juger l’Être humain simplement en regardant à son apparence. Pour connaître réellement un homme, l’on doit obligatoirement examiner son intérieur.

L’ASPECT INTÉRIEUR ET L’ASPECT EXTÉRIEUR

L’histoire de la veuve de Sarepta dans 1 Rois chapitre 17 nous montre ce que nous sommes. Durant une famine, pendant que beaucoup mourraient de faim, cette pauvre veuve n’avait pas grand chose à manger. Elle attendait de consommer son dernier repas et mourir ensuite. Pendant qu’elle rassemblait quelques morceaux de bois, elle rencontra Elie. Il lui dit : «…Prépares moi d’abord avec cela un petit gâteau, et tu me l’apporteras ; tu en feras ensuite pour toi et pour ton fils. Car ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël : la farine qui est dans le pot ne manquera point et l’huile qui est dans la cruche ne diminuera point, jusqu’au jour où l’Eternel fera tomber de la pluie sur la face du sol » (1 Rois 17 :13-14). Après avoir entendu Elie, la veuve alla et fit ce qu’il lui avait recommandé. Et ainsi, la farine dans son pot ne manqua point, et l’huile dans sa cruche ne diminua point selon la Parole que l’Eternel avait prononcé par Elie. Elle continuait d’expérimenter ce genre de miracle. Elle restait auprès d’Elie, écoutait tout ce qu’il lui disait et elle expérimentait le Seigneur. C’est pourquoi, en apparence, elle semblait croire en Dieu et servir Elie.

Cependant, après ces choses, le fils de la veuve tomba malade et sa maladie fut si grave qu’il mourut. La veuve en voulut terriblement à Elie pour avoir permit que cela arrive. Alors, Elie prit l’enfant et le ressuscita et la femme dit à Elie : « Je reconnais maintenant que tu es un homme de Dieu, et que la parole de l’Eternel dans ta bouche est vérité » (1 Rois 17 :24). Que pouvons-nous dire à propos du service qu’elle avait rendu à Elie lorsqu’elle n’avait rien à offrir et qu’elle sacrifia tout pour lui ? Apparemment, cela ressemblait à la foi, mais dans sa pensée, elle avait des doutes et n’avait pas une totale assurance : «  Cet homme est-il réellement un homme de Dieu ? Ses Paroles viennent-elles de l’Eternel ? ». De l’extérieur, elle apparaissait comme soumise, fidèle, zélée et se sacrifiant pour le service de Dieu. Mais, en examinant à l’intérieur, il n’y avait rien. Au contraire, elle était remplie de suspicions. Dès qu’une occasion s’est présentée, elle s’est mise à regretter et à se plaindre.

Vu de l’extérieure, certaines personnes semblent aimer et se soumettre à Dieu. Elles semblent être au service du serviteur et  être des hommes de foi.  Cependant, si nous regardons à l’intérieur de leur cœur, elles n’ont aucune foi, aucune soumission, aucune fidélité et aucun amour pour Dieu. Même parmi les prédicateurs, il n’est pas du tout difficile de trouver de tels exemples.

Ananias et Saphira étaient pareils. Aux yeux des hommes, ils avaient vendu leurs possessions et avaient apporté la valeur aux Apôtres comme offrande à Dieu. Or, ils cachaient quelque chose à l’intérieur d’eux ; Devant l’église, ils cachaient leur vraie nature. Si nous n’examinons pas l’intérieur et que nous regardons uniquement l’image extérieure, nous penserons ces choses : « C’est merveilleux ! Ananias a vendu tout ce qu’il possédait comme l’a fait Barnabas et il a donné tout ce qu’il a gagné aux Apôtres ! Ananias a la foi comme Barnabas ! Il est vraiment une personne qui aime Dieu ! ». Cependant, ce n’est rien d’autre qu’une image extérieure. En réalité, Ananias ne pouvait duper Dieu en montrant cette image. Lorsque Pierre fut rempli du Saint-Esprit et qu’il vit ce qui se passait dans  le cœur d’Ananias, il (Pierre) sut qu’Ananias n’était pas rempli du Saint-Esprit et qu’il n’avait pas apporté la totalité de l’argent de ses possessions à Dieu. Satan était entré dans son cœur et il (Ananias) voulait tromper le Saint-Esprit et cacher une partie de l’argent. Par le Saint-Esprit, lorsqu’Ananias fut démasqué comme imposteur, tout le monde a pu s’apercevoir que son cœur était rempli de ténèbres et qu’il  ne recherchait que la satisfaction des désirs de la chair. Mais lorsqu’il  n’avait pas encore été démasqué, il semblait être une personne qui avait la foi et qui se séparait de ses biens comme si cela ne lui posait aucun problème. De même, si nous examinons profondément l’intérieur d’un homme qui, en apparence, semble aimer et se consacrer entièrement à Dieu, nous découvrons bien souvent un homme totalement différent.

Dans les églises de temps en temps, nous voyons des gens  qui suivent les Pasteurs. Ils se soumettent aux serviteurs de Dieu sans se soucier de ce qu’ils disent .Ils se plient à leur quatre volontés et perdent leur temps dans l’église durant leur moment de difficulté. Mais lorsqu’ils (ces gens) tombent dans la tentation, ils abandonnent et bien souvent persécutent et insultent  l’église. Lorsque nous voyons de telles choses arriver, nous nous demandons comment il est possible qu’ils se comportent si différemment .Ce n’est nullement parce qu’ils ont été tenté qu’ils ont quitté l’église. La raison est toute simple : de même qu’ils se sacrifiaient et se soumettaient à l’église, ils avaient de même, le potentiel pour quitter, persécuter et se rebeller contre l’église. Cette partie d’eux était caché juste à l’intérieur. Ils n’étaient pas unis à l’église, ils étaient rebelles à l’église. Cet esprit obscur et mauvais demeurait puissamment dans leur cœur et attendait une opportunité pour sortir.

Si nous n’examinons pas l’intérieur et que nous considérons  uniquement ce qui est apparent, la veuve de Sarepta semblerait réellement avoir la foi et se sacrifier pour Dieu. Ananias également semblerait avoir la foi et appartenir à Dieu. Il y a également des frères et des sœurs qui  se soumettent à l’église. Ils paraissent avoir la foi et le cœur de Dieu. Cependant, nous ne pouvons dire ce qu’ils sont réellement en regardant uniquement à leur apparence. Nous avons donc besoin d’examiner leur intérieur.

«  MOI, L’ETERNEL, J’EPROUVE LE CŒUR, JE SONDE LES REINS »

Dieu déclare dans Jérémie 17 :10 : « Moi, l’Eternel, j’éprouve le cœur, je sonde les reins… » ; Ce qui signifie qu’Il examine notre cœur et le  met  à l’épreuve. S’Il nous jugeait selon notre apparence, Il n’aurait plus de raisons de mettre notre cœur à l’épreuve. Dieu ne regarde pas notre aspect extérieur ou nos actions, mais examine notre cœur. Il met à l’épreuve ce qui est à l’intérieur de nous. Les gens regardent la surface et le comportement de l’homme, mais Dieu fouille le cœur.

Nous également, nous ne devons pas regarder le comportement des serviteurs de Dieu ou celui des frères et sœurs. Nous devons plutôt nous intéresser à leur cœur. Notre comportement peut-être aussi noble que celui de la veuve de Sarepta et nous pouvons agir comme Ananias, cependant à l’intérieur de notre cœur peuvent se trouver cachés le mal, la saleté, l’obscurité et l’incrédulité ! Nous devons percevoir ces choses. C’est uniquement de cette manière que nous pouvons savoir comment une personne  est réellement.

Même si nous allons à l’église et que nous payons la dîme, que nous sommes soumis et que nous respectons les serviteurs de Dieu, nous devons nécessairement examiner leur cœur. Nous devons savoir s’ils ont la foi dans leur cœur et examiner s’ils ont réellement un cœur fidèle à Dieu

Les gens ont l’habitude d’examiner  l’image extérieure ou simplement les actes. Nous devons plutôt examiner ce qui est du cœur et la vraie foi. Ils examinent l’image extérieure et les manières. C’est pourquoi, de l’extérieur, l’on peut paraître servir Dieu et avoir réellement  la foi. Cependant, ce ne sont rien d’autres que des actes de surfaces ; Si nous regardons à l’intérieur et que nous examinons leur cœur, nous verrons une image totalement différente. C’est la raison pour laquelle nous devons nous mesurer à l’échelle de Dieu et peser nos cœurs vis-à-vis de Lui. Nous ne devons nullement nous préoccuper du montant de la dîme que nous payons ou du degré de notre soumission. Ai-je la foi ? Suis-je soumis au serviteur dans  la foi ? Paie-je ma dîme et fais-je l’œuvre de Dieu avec la foi ? Il est nécessaire pour moi d’examiner la foi de mon cœur.

Nous n’avons pas la foi en nous, mais en voyant les autres servir Dieu, bien que cela semble être  un fardeau au début, il peut nous arriver de les imiter aisément et avoir l’image d’Ananias. Mais cela ne peut durer très longtemps. Lorsque tout s’effondrera et que le cœur de doute prendra le dessus sur nous, nous pourrons être utilisés comme un instrument de Satan pour nous rebeller contre l’église. Par conséquent, même si nous menons une vie avec le même cœur que l’église, il est nécessaire d’examiner  attentivement si nous avons un cœur qui a la foi en Dieu ou non. Si nous découvrons: « Je suis une personne qui n’a pas la foi. J’ai découvert que je suis réellement comme Ananias et comme Saphira ! Dieu, si tu fouilles mon cœur et le met à l’épreuve, puisque je n’ai pas la foi, ce mauvais cœur apparaitra et j’en aurai vraiment honte ! », nous serons craintifs et désireux  d’obtenir un cœur qui croit en Dieu.

COMMENT DISCERNER LE TYPE DE PERSONNE QU’UN HOMME PEUT ÊTRE

Certains mènent une vie de foi assez convenable pour entrer à l’école de mission. Ils sont zélés pour  l’Evangile, très soumis, ils travaillent dans l’église et sont généreux en matière d’argent. Ayant un cœur désireux de vivre pour l’Evangile, pendant longtemps, ils servent Dieu dans l’église. Cependant, il peut arriver qu’un jour, ces personnes quittent l’église et la rejettent. Ils donnent habituellement de nombreuses raisons de leur départ : « J’ai quitté parce qu’on ne veut pas me laisser entrer à l’école de mission, parce que l’église a fait ci, l’église a fait çà. Etc. » Cependant, même s’ils semblaient servir Dieu avec diligence, soumission et qu’ils vivaient pour l’évangile, de l’extérieur ils paraitraient  comme tels. Mais, la vérité est qu’ils n’aimaient pas Dieu. Ils avaient un cœur qui se révélait porté sur leur amour propre.

La veuve de Sarepta pouvait à peine nourrir son fils dans cette période de difficultés. Lorsque l’on regarda dans quelle condition elle a  préparé du pain pour Elie et l’a servi, il est évident qu’elle paraissait avoir une grande foi. La vérité est que, bien qu’elle semblait avoir la foi, aucune foi ne fut trouvée en elle. De même, les gens paraissent avoir la foi, mais lorsque nous examinons profondément leur intérieur, le fait qu’ils n’ont pas la foi se révèle aisément. De même, Si nous n’avons pas la foi dans notre cœur , nous mènerons notre vie en imitant ceux qui prétendent avoir la foi alors qu’ils ne l’ont pas. Si nous vivons ainsi, nous finirons par vivre comme Ananias.

Pendant que nous adorons Dieu, nous devons le servir de tout notre cœur et dans la foi. Nous ne devons pas agir en surface et faire semblant d’adorer Dieu. Toutes les eaux peuvent sembler identiques, mais lorsque nous les analysons, un grand nombre de différences se révèle. De la même manière, en surface, tous, nous adorons Dieu, tous nous sommes soumis et tous nous payons la dîme. Mais si nous regardons notre intérieur, il y en a qui croient effectivement en Dieu et d’autres qui sont remplis de doute et qui cherchent plutôt à se faire voir des autres. Par conséquent, nous devons réfléchir au type de personne que nous devons être. Si une personne n’a pas la foi, il faut qu’elle se souvienne qu’elle est semblable à Ananias, qu’elle change son cœur et qu’elle reconnaisse qu’elle a nécessairement besoin de recevoir la grâce de Dieu. Par nos actes, nous ne pouvons avoir de mérite. Même si nous prêchons l’Evangile à des milliers d’hommes et qu’ils sont sauvés, même si l’on nous acclame parce que nous annonçons la Parole, nous  pouvons être des gens  qui manquent de foi à l’intérieur d’eux et qui se cherchent eux-mêmes. C’est pourquoi nous ne devons pas nous juger nous-mêmes comme étant les personnes que nous voyons. Lorsque nous nous examinons en face de la Parole, nous devons chercher à voir si nous avons la foi ou non. De cette manière, si nous découvrons que nous sommes des personnes qui n’ont pas la foi, nous pourrons sortir vers Dieu et implorer Sa grâce. AMEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *